Ramadan en Tunisie: la restriction d'ouverture de cafés crée la polémique

on mercredi, 23 mai 2018. Posted in News

L'association Tunisienne de soutien des minorités à appeler le gouvernement

a annuler l'application de la circulaire de 1981 relative à la fermeture des cafés et des restaurants pendant la journée durant le mois de ramadan.

L’ATSM a également appelé le gouvernement à assurer la protection des personnes qui ne jeune pas à laisser les cafés et les restaurants ouverts durant la journée et a annuler l'application de tout et de loi en contradiction avec la nouvelle constitution de 2014 qui stipule la liberté de croyance et protège les libertés individuelles Comme chaque année, l’approche du mois de ramadan suscite une question pourtant simple. Que prévoit la loi contre les non-jeûneurs ? En théorie, rien du tout. Il n’existe, en effet, dans la loi tunisienne aucun texte de loi qui sanctionne le fait de manger en public durant le mois de ramadan. Pourtant, les Tunisiens ayant ouvertement exprimé leur droit de ne pas observer le jeûne durant le mois de ramadan, sont soumis à un parcours du combattant pour trouver un lieu de restauration ouvert durant ce mois. Une circulaire datant de 1981, dite circulaire Mzali a pourtant été annulée, à l’époque, quelques jours après sa parution, sur décision du chef de l’Etat, à l’époque, Habib Bourguiba.

Contact Info

Pour toute demande d'information

Radioumsouk

Houmt Souk,

Djerba 4180

E-mail : contact@radioumsouk.com

Houmt Souk Djerba